Au rythme des pinceaux

Rythme

Le milonga des petits traits saccadés. La salsa des giclés. Le kizomba des courbes. La bachata des va et vient.

Peindre est un agencement de rythme. Le peintre devant sa toile mène la danse avec son pinceau. Il avance et recule. La peinture virevolte dans tous les sens pour se draper sur la toile comme un danseur de tango, l’un contre l’autre. Ils ne font qu’un. Un mène, l’autre suit.

Dans le silence de l’atelier vous pouvez entendre la douce musique des pinceaux sur la toile comme des pieds sur une piste de danse qui glissent au sol et parfois le tac tac du flamenco.

Les gestes ralentissent pour ensuite s’accélérer selon le rythme de l’inspiration.

Tout n’est que musique et danse.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s