La gloire…..Glory

English text

Trop beau pour être vrai….cette phrase est pleine de sagesse si vous êtes dans le domaine des arts.

Tout à fait normal d’avoir des aspirations, des rêves, sauf que parfois entre le début d’une carrière en art et les premières ventes, il y a des mois si ce n’est pas des années qui passent.

En cours de route bien des offres alléchantes vous seront offertes, certaines légitimes et d’autres que des rêves avec une facture salée.

Des offres d’expositions collectives, de symposiums, etc. d’organismes locaux sont généralement légitimes et il est facile de vérifier avec d’autres artistes si ils ont participé, leurs expériences, etc et par la suite vous pourrez décider si le coût en vaut la chandelle. Un peu de recherche est de mise.

Voici où je vais éclater la bulle…..la chance qu’une galerie à New York, Paris, Londres, vous découvre par hasard est quasiment nulle. Ces soit disant galeries, visitent différents sites où votre nom est répertorié et recueillent des adresses de courriels. Dites vous que leurs buts n’est pas de faire votre gloire, mais de remplir leurs poches. Encore une fois il se peut que certaines soient légitimes, mieux vaut vérifier avant d’embarquer dans une galère qui ne mène nul part.

Il y a aussi des magazines, des catalogues qui vous offrent pour quelques centaines ou milliers de dollars la possibilité d’être publié. Possibilité d’acheter des exemplaires, toujours dans le but de générer des revenus, leurs revenus.

Des sites internets vous promettant une visibilité pour la modique somme de…….sites bien souvent visités que par d’autres artistes. Comme je disais il y a toujours exception et mieux vaut contacter les artistes qui y sont inscrits.

Voici quelques exemples:

1. Un magazine m’offre de publier 10 pages pour la modique somme de $1390us soit $1850cad. Magazine qui est publié à Londres. Je devrai vendre pas mal de toiles avant de faire un profit. Encore faut-il que quelqu’un voit le dit magazine.

2. Une galerie m’offre une exposition solo à New York pour $2000us soit $2650cad. Mon transport, le transport des toiles, mon hôtel, mes vêtements, les restaurants, etc., ajoutons au moins $2000 de plus. Si mes toiles sont en moyennes $500 je dois en vendre 9 avant de faire un profit.

3. Un site internet vous offre d’être répertorié pour une somme beaucoup plus abordable disons $100 par année. Vous faites une recherche google avec les mots clés…achat oeuvre d’art. Le site se retrouve à la page 52, pensez vous qu’un acheteur va cliquer 52 fois, il est fort probable qu’il aura trouvé ce qu’il cherche sur la première page.

Si vous voulez le faire, faites le, c’est votre argent, votre carrière, mais faites le de manière éclairée. Faites des recherches, en général elles sont gratuites et peuvent vous éviter bien des déceptions.

 



Too good to be true … this sentence is full of wisdom if you are in the field of visual art.

Quite normal to have dreams, except that sometimes between the beginning of a career in art and the first sale, months if not years pass.

Along the way many attractive offers will be offered to you, some legitimate and other only dreams with a huge bill.

Offers of collective exhibits, art fairs, etc. From local organizations are generally legitimate and it is easy to check with other artists if they have participated, their experiences etc and then you will be able to decide whether the cost is worth the effort. A little research is needed.

Here’s where I’m going to burst the bubble … ..the chance that a gallery in New York, Paris, London, discovers you by chance is almost zero. These so-called galleries, visit different sites where your name is listed and collect email addresses. Their goal is not to make your glory, but to fill their pockets. Again it may be that some are legitimate, it is better to check before embarking in an adventure that leads nowhere.

There are also magazines, catalogs that offer you for a few hundreds or thousands of dollars the possibility of being published. Possibility to buy copies, always with the aim of generating income, their income.

Internet websites promising you visibility for the small sum of …… .sites often visited only by other artists. As I said there is always exception and it is best to contact the artists who are registered there.

Here are some examples:

1. A magazine offers me to publish 10 pages for the small sum of $ 1390us that sums up to $ 1850cad. Magazine which is published in London. I will have to sell a lot of paintings before making a profit. That js if anyone sees the magazine.

2. A gallery offers me a solo show in New York for $2000us or $2650cad. My airplane ticket, the transport of the paintings, my hotel, my clothes, restaurants, etc., add at least $ 2000 more. If my paintings are on average
$500 I have to sell 9 before making a profit.

3. A website offers you to be listed for a much more affordable amount say $ 100 per year. You do a google search with keywords … buying artwork. The site is on page 52, do you think a buyer will click 52 times, it is very likely that he will have found what he seeks on the first page.

If you want to do it, do it, it is your money, your career, but do it in an enlightened way. Do research, generally it is free and can save you many disappointments.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :