Portfolio

Refus…Refusal

 

English text

Prendre la vie avec un grain de sel est une expression que j’aime bien. Il ne faut pas tout prendre au sérieux.

Pas toujours facile, il y a tellement de choses qui sont hors de notre contrôle et que l’on ne peut changer.

Après de nombreuses années, j’ai appris à ne plus réagir au refus du moins réagir moins fortement, refus lors d’un concours, refus soumission de dossier, etc.

Pourquoi il a été choisi, pourquoi pas moi, pourquoi lui il vend, pourquoi il a gagné, pourquoi…pourquoi. Faut dire qu’après avoir épongé plusieurs refus, j’ai appris à regarder les choses différemment et que parfois mes questionnements sont sans réponse.

Le refus nous le prenons sur un plan personnel sans analyser tous les facteurs et si nous étions capable d’avoir une vue d’ensemble, peut être que cela ferait moins mal.

Une galerie a un nombre limité d’espace, juste là vous pouvez trouver la cause principale du refus. La réception de centaines de dossiers, un espace restreint et un besoin légitime de rentabiliser chaque pouce. Pareil pour les symposiums, expositions de groupe, etc.

Sans faire l’autruche je me questionne un peu sans pour autant remettre tout sur la table. Peut-être que mon dossier peut être mieux. Peut-être que mes photos ne sont pas de bonne qualité. Peut-être que ma démarche artistique n’est pas claire. De petites choses qui peuvent être changées, des touches techniques, rien de personnel.

Le gros peut-être est…..mes toiles ne sont pas du matériel à galerie, c’est ma conclusion. Ce n’est pas que mes toiles sont moches, ce n’est pas mon marché, c’est tout. Aucune raison de dévaloriser ce que je fais et surtout de persister à envoyer mon dossier chaque semaine, je passe à autre chose.

Trouver l’endroit où mes toiles peuvent se vendre, mon atelier, les réseaux sociaux, mon site internet? Se pourrait-il qu’il y a des gens qui ne mettent jamais les pieds dans une galerie? Se pourrait-il qu’il y a des acheteurs qui ont besoin d’avoir un contact direct avec l’artiste?

J’ai une soumission de dossier en branle, j’attends la réponse depuis plus d’un an, j’ai même cru qu’il n’avait peut être pas reçu, j’ai envoyé à nouveau six mois plus tard. Rien. Entre temps plutôt que de mettre tous mes espoirs dans ce panier, j’ai mis en place mon plan B. Si jamais plan A me répond, j’espère que c’est un refus je n’ai rien à leur offrir.

Des fois il faut regarder ailleurs, pas abandonner.

Quelques unes des toiles vendues en attendant la réponse.


 

To take life with a grain of salt is an expression that I like. We must not take everything seriously.

Not always easy, there are so many things that are out of our control and that we cannot change.

After many years, I learned no to react to refusals or at least react less strongly. Refusals in regard to contest, submission of portfolio, etc.

Why he was chosen, why not me, why he is selling, why he won, why … why. I must say that after sponging several refusals, I learned to look at things differently.

If we can view the refusals not on a personal level and analyse all the factors maybe it will hurt a little less.

A gallery has limited space available, right there you can find the main reason behind the refusal. Receiving hundreds of files, restricted space and a legitimate need to make every inch earn some money can explain a lot. Same for art fairs, group exhibits, etc.

Without putting my head in the sand, I question myself without putting everything on the table. Maybe my portfolio could be better. Maybe my pictures are not of good quality. Maybe my artist statement is not clear. Small things that can be changed, technical touches, nothing personal.

The big one perhaps is … ..my paintings are not suitable for galleries, that is my conclusion. It’s not that my paintings are ugly, it’s not my market, that’s all. No reason to devalue what I do and especially to persist in sending my file every week, I move on to something else.

I have to find the place where my paintings can be sold, my workshop, social media networks, my website? Could there be people who never set foot in a gallery? Could there be buyers who need direct contact with the artist?

I have a file submission in motion, I have been waiting for the reply for more than a year, I even thought it might not have been received, I sent it again six months later. Nothing. Meanwhile rather than putting all my hopes in this basket, I set up my plan B. If plan A ever replies, I hope it is a refusal, I have nothing to offer them.

Sometimes you need to look elsewhere, not give up.

The photos are few of the paintings sold while waiting for an answer.

2 commentaires

    1. Nothing worse than passing opportunities for the sake of something like the answer of a gallery. I use to hold on to paintings just in case I would be accepted and have a sufficient number of paintings for display. Specially knowing that they probably not sell anything :0)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :