Me estudio es su estudio

English text

À l’atelier le silence meuble les lieux, au fait il est le reflet du travail qui s’y fait. Chacun dans sa bulle en train de penser, réfléchir.

Je crois que de nature l’artiste est solitaire dans la création, il prend congé du monde extérieur pour quelques heures.

Sauf que parfois il doit sortir de son cocon pour acceuillir des gens dans son univers.

Le domaine des arts a un petit côté mystique, inaccessible, réservé a un groupe de personne qui parle un langage parfois difficile à déchiffrer. Des barrières invisibles.

Imaginer vous pour un instant franchir ce seuil et que l’artiste devant vous ne sait pas trop quoi dire ou faire. Le malaise s’installe, les murs s’érigent. L’échange qui aurait pu exister n’est plus.

Mi estudio es su estudio. La chance de pouvoir rencontrer des clients est extraordinaire, ce n’est pas comme dans une galerie où une tierce personne parle de vos oeuvres. C’est vous, personne d’autre pour expliquer ce que vous faites, le pourquoi, le comment. C’est surtout la chance de pouvoir établir une connexion.

Vous avez le choix d’utiliser un verbiage sophistiqué, d’expliquer les méandres de vos pensées, etc…etc…ou bedon être vous même.

Si vous réussissez à établir un lien, la personne devant vous voit le domaine des arts d’une manière différente, il devient accessible, les murs s’écroulent, la gêne quitte les lieux et une magnifique relation s’établit.

Vous avez devant vous la personne qui sera votre ambassadeur, ce qu’il pense de vous vraiment, votre oeuvre peut être magnifique, mais si votre acceuil laisse à désirer vous pouvez être assuré que c’est le malaise qui parlera le plus fort.

Soyez vous même, à l’aise, vous et votre toile n’êtes qu’un.


At the studio silence is present, in fact it is the reflection of the work that is being done. Everyone in his own bubble thinking, planning, creating.

I believe that by nature the artist is solitary, he takes leave of absence from the outside world for a few hours.

Except that sometimes he must leave his cocoon to welcome people in his universe.

The field of art is mystical, have an inaccessible side to it and is reserved for a group of people who speak a language that is sometimes difficult to decipher. Invisible barriers.

Imagine for a moment crossing this threshold and the artist before you does not know what to say or do. The discomfort settles, the walls rise. The exchange that could have existed is no more.

Mi estudio es su estudio. The chance to meet customers is extraordinary, it’s not like a gallery where a sale person talks about your works. It’s you, no one else to explain what you do, why, how. It is mostly the chance to be able to establish a connection.

You have the choice to use sophisticated words, explain the meandering of your thoughts, etc … etc … or oh well, be yourself.

If you succeed in making a connection, the person in front of you sees the art world in a different way, it becomes accessible, the walls collapse, the unease leaves and a wonderful relationship is established.

You have before you the person who will be your ambassador, what he thinks of you really. Your art can be magnificent, but if you were distant, you can rest assured that it is the discomfort that will speak the loudest.

Be yourself, be at ease, you and your canvas are one.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :