Secrets…..

English text

La vente d’oeuvre d’art en ligne. La manière de vendre et d’acheter une toile a totalement changée depuis quelques années. L’internet est devenu une immense galerie où les artistes peuvent facilement mettre en marché leurs oeuvres.

Les sites sont nombreux que ce soit celui de l’artiste ou bien des sites regroupant plusieurs artistes que dis-je des milliers d’artistes sous un même toit. Ajoutons au lot Instagram, Facebook, Pinterest, etc. Un océan d’images offertes.

Avec cette vague pour ne pas dire tsunami considérant le nombre grandissant d’artiste sur le marché de l’art en ligne, un autre phénomène s’installe les gurus de marketing. Seulement sur Facebook nous sommes bombardés d’offres « gratuites », la formule gagnante sous forme de vidéo clips de quelques minutes, notre succès au bout d’un doigt…..clique.

Une condition pour accéder au savoir du guru est d’inscrire son adresse de courriel. Ah la puissance de la liste d’envoie, le secret derrière le succès. Les informations fournies sont justes, travail, travail, travail, se faire voir, travail, partage, refais toi voir, hashtags, référencement et bien sûr liste d’envoie.

Le gros du savoir se résume à combien de gens sont sur ta liste d’envoie, car on sait bien que les algorithmes font en sorte que tout ce que tu mets sur l’internet se retrouve dans le gouffre sans fond du… je ne me suis pas payé de pub, alors je suis invisible.

Je me suis inscrite à plusieurs de ces minis séminaires, acheté des livres, lu et relu des articles et la conclusion est toujours la même…..liste d’envoie. Je comprends la logique derrière, même je dirais que je veux une grande liste d’envoie pour ne pas être à la merci d’un pirate qui détruirait ma liste de contact facebook, instagram, tipite et compagnie. Sauf que quelque part il y a un truc qui manque à l’équation.

Ce qui manque, une toile qui suscitera de l’intérêt. Il faut mettre du temps sur la mise en marché, ils disent au moins 50% du temps doit être utilisé à cette fin. Faut pas oublier l’autre 50% celui de produire une oeuvre et de ne jamais abaisser la qualité de son travail. Il faut rester vrai dans tout cela et continuer de produire une oeuvre à son image et ce même si la tentation de suivre les tendances est forte, n’oubliez jamais que fut un temps Elvis sur fond de velours noir était super beau surtout si placé au dessus d’un fauteuil style colonial avec imprimé western.

Je peux être armée jusqu’au dent en outil de marketing et être un as en vente, parler dans un langage rempli de mots exotiques et incompréhensibles, avoir une liste d’envoie plus longue que l’autoroute transcanadienne, si je n’ai pas une oeuvre de qualité, je n’ai que des rêves de guru. Ce 50% de production artistique vivez le intensément, l’autre 50% ne vaut rien si le premier n’est pas le mieux que vous pouvez produire.

 



Selling art online. The way to sell and buy art has changed completely in recent years. The internet has become a huge gallery where artists can easily market their work.

The sites available are numerous, it can be the site of the artist or sites bringing together several artists what am I saying, thousands of artists under one roof. Add to the lot Instagram, Facebook, Pinterest, etc. An ocean of images offered.

With this wave not to say tsunami considering the growing number of artists on the online art market, another phenomenon is the birth of marketing gurus. Only on Facebook we are bombarded with offers « free », the winning formula in the form of video clips of a few minutes, our success at the end of a finger ….. click.

One of the condition to access the guru’s knowledge is to enter your email address. Ah….the power of mailing lists, the secret behind success. The information provided is accurate, work, work, work, show your art, work, sharing, be seen again, hashtags, SEO and of course build a mailing list.

The bulk of the knowledge comes down to how many people are on your mailing list, because we know that the algorithms make everything that you put on the internet disappear in the bottomless pit of the….I did not pay for a publicity therefore I’m invisible.

I enrolled in several of these minis seminars, bought books, read and reread articles and the conclusion is still the same ….. mailing list. I understand the logic behind, even I would say I want a large mailing list so that I am not at the mercy of a pirate who would destroy my contact list on Facebook, Instagram, Little blue bird and company. Except that somewhere there is something missing from the equation.

What is lacking is a painting that will arouse interest. Time must be put on marketing, they say at least 50% of the time must be used for this purpose. Do not forget the other 50% to produce an artwork and never lower the quality of your work. One must remain true in all this and continue to produce a work of art that is in his image and this even if the temptation to follow the trends is strong, never forget that an Elvis on black velvet background was super beautiful especially if placed above a colonial style armchair with western print.

I can be armed with all the marketing tool available and be an ace at selling, speak in a language full of exotic and incomprehensible words, have a mailing list longer than the Trans Canada Highway, if I do not have a painting, I only have guru’s dreams. That 50% of creating art live it intensely, the other 50% is useless if the other one is not your best.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :